L’Auvergne en famille

Cet été, nous sommes partis découvrir l’Auvergne. Nous avons loué un gîte chez un particulier via Abritel. Le gîte se situe dans le village des Taravelles, sur la commune de Manzat, à 35 minutes de Clermont-Ferrand. C’est extrêmement bien situé par rapport aux différentes curiosités.

Gite des Taravelles

Pour essayer d’éviter les bouchons, nous avons décidé de partir un lundi et revenir un vendredi. Nous sommes partis super tard le lundi matin et du coup nos 4h15 de route se sont transformés en 6h30 entre les bouchons à la douane de Bardonnex et à Lyon. C’était la première fois que nous partions aussi tard et nous ne réitèrerons pas. Arrivés sur place, nous avons pu profiter de la piscine. Avec Grand-Loulou qui nage quelques mètres sans assistance et Petit-Loulou qui est capable de remonter sur sa frite après avoir coulé, il devient enfin possible de n’avoir qu’un seul adulte dans la piscine en même temps qu’eux. Néanmoins, le temps de boire des cocktails au bord tandis que les enfants jouent n’est pas encore arrivé. En effet, Petit-Loulou est capable de lâcher sa frite pour s’accrocher à son pistolet à eau et de se demander d’un air très surpris pourquoi il a coulé…

Le lendemain, nous voulions aller récupérer des livres à la librairie à Clermont-Ferrand et en avons donc profité pour visiter l’Aventure Michelin (9.50 Euros pour les adultes, 5.50 Euros pour les enfants dès 7 ans, billet famille 25 Euros). Un audio guide est disponible au téléchargement sur iPhone et Android. Le musée retrace l’histoire de Michelin et alterne salles d’exposition et petits films. Les enfants ont retenu certaines anecdotes cocasses telles la Campagne des Cochons.

Le mercredi, cap sur Vulcania. Nous sommes arrivés 15 minutes après l’ouverture et il y avait déjà la file. L’entrée coûte 28.50 Euros pour les adultes, 20 Euros dès 6 ans et 8 Euros dès 3ans. Il possible de prendre les billets en ligne pour éviter la file d’attente. Le parc propose des attractions (attention certaines ne sont pas accessibles aux moins de 1.10m), des salles d’exposition avec des animateurs et des spectacles. Il y a également une place de jeux intérieure et une place de jeux extérieure. Nous avons fait toutes les attractions accessibles à Petit-Loulou (attention beaucoup d’attractions sont passablement animées et du coup pas adaptées pour les enfants impressionnables, ce qui n’est pas le cas de Petit-Loulou) et avons regardé le spectacle de rapaces. Vu l’âge des enfants, une journée était suffisante. Néanmoins, s’ils avaient été plus grands nous aurions apprécié une deuxième journée. En effet, nous aurions fait plus d’attractions, assisté à plus de spectacles et vu plus de films. Il y a la possibilité d’obtenir des billets à prix réduits pour revenir dans les 7 jours.

Le jeudi nous avons décidé d’aller jusqu’au parc du Pal. Celui-ci est situé à 1h30 de route de notre gite; ce sera notre destination la plus lointaine des vacances. Le billet coûte 29.50 Euros pour les adultes et 26.50 Euros pour les enfants de moins de 10 ans mais de plus d’un mètre. N’y allez pas si votre enfant aime les sensations fortes mais fait moins d’un mètre; il serait frustré. Petit-Loulou fait 1.03m: il a reçu un bracelet “ je mesure plus de 1m” à l’entrée pour éviter de devoir être mesuré partout. Il fallait le voir arborer fièrement son bracelet; 3 jours plus tard il l’avait encore. Ce parc est un véritable paradis pour les enfants. On alterne entre animaux, attractions pépères et attractions à sensations. Nous n’avons pas testé le Yukon Quad (dernière attraction en date) car Petit-Loulou était trop petit (minimum 1.20m) mais lui et moi avons fait le Twist qui selon les gens dans la file offre encore plus de sensations. Grand-Loulou nous a traités de malades et je dois avouer que ça décoiffe. A la sortie, il en redemandait; malheureusement le parc fermait. C’est sûr, nous reviendrons.

Le lendemain, journée un peu plus calme, nous avons mis le cap sur Volvic. Nous avons commencé par visiter l’espace Volvic. L’entrée est gratuite. Une petite exposition retrace l’histoire des volcans alentours. Ensuite un film d’environ 20 minutes explique comment la source se remplit et comment l’eau est extraite. La visite se termine par une dégustation des diverses eaux de Volvic (aromatisées avec et sans sucre). Nous avons ensuite suivi un parcours de balade en forêt où de petits panneaux didactiques expliquent la faune et la flore régionale. Pour les plus grands, il est également possible de faire du geocaching. Ayant vu un groupe passer, nous avons conclus que les caches étaient trop difficiles à trouver pour nos enfants. Si vous y allez, je vous conseille de prendre le pic-nic. En effet, il n’y a pas de restaurant sur place mais juste une petite buvette qui propose des sandwichs au jambon ou au fromage ainsi que des hot dogs. À quelques centaines de mètres se trouve la grotte de Volvic. Il est possible d’acheter un billet combiné avec le volcan de Lemptégy (pour la visite de la grotte à pied et Lemptégy en petit train: 20.40 Euros pour les adultes, 17.60 dès 5 ans et 11.90 dès 4 ans). La visite se passe d’abord en extérieur dans l’ancienne carrière où Jean Legay Chevalier extrayait les pierres pour divers projets. La deuxième partie se situe dans une grotte que les romains ont excavée. La visite est sous forme de films projetés dans la grotte et les enfants reçoivent une petite pierre de Volvic à l’entrée. Il faut penser à prendre des pulls avec soi car il ne fait que 10 degrés dans la grotte.

Le lendemain, samedi, cap sur le volcan de Lemptégy. La visite dure environ 2h30. La première partie permet notamment de soupeser diverses pierres telles des scories, du basalte et des bombes et se rendre compte de la différence de densité. Ensuite, nous embarquons dans une attraction qui simule le trajet d’un train à travers les volcans qui se réveillent. L’attraction est interdite aux moins de 4 ans. Nous partons ensuite en petit train pour visiter le site même du Volcan. Comme il s’agit d’une ancienne carrière, seules les anciennes cheminées dépassent. La guide nous a donné beaucoup d’explications et était tout à fait disponible pour répondre aux questions durant les pauses. Pour le dîner, une cafétéria est à disposition avec une place de jeux et un château gonflable. Les enfants ont adoré.

Sur le retour, nous nous sommes arrêtés voir le méandre de Queuille (c’est juste un point de vue). Puis nous avons continué vers le gour de Tazenat. Il s’agit d’un étang ou l’on peut se baigner, louer des pédalos ou faire le tour à pied. Nous avons fait une petite balade mais pas le tour complet. Cela pourrait néanmoins être une chouette idée pour une journée pic-nic.

D’ailleurs le lendemain, nous sommes partis à Montfermy pour un pic-nic. Une petite marche de 30 minutes nous emmène à une toute petite cascade. Néanmoins il est interdit de se baigner à cause du barrage en contre-bas. Nous voulions voir l’ancien Moulin pour lequel la cascade avait été créée mais nous ne l’avons pas trouvé. Apparemment il a été entièrement détruit. Un point de vue est accessible au dessus de l’église. Le point de vue n’est accessible qu’avec de super chaussures de marche et il ne faut pas être sujet au vertige au sommet. De plus les marches pour accéder sont assez hautes et plutôt glissantes. Sur le retour nous sommes allés baigner les enfants à la retenue de Fades Besserve. Il s’agit d’un petit lac avec une petite plage en pente douce. Les enfants ont bien aimé jouer dans le lac, bien qu’ils préfèrent la piscine.

Le lendemain, nous sommes montés au Puy de Dôme. Il est possible de monter à pied au sommet par l’ancien chemin des muletiers. Néanmoins la randonnée dure de 2 à 3 heures et nous n’avions pas ce courage. Cette distance est encore franchement trop longue pour Petit-Loulou. L’ascension est également possible en train à crémaillère (15.10 Euros aller-retour pour les adultes et 9.10 Euros pour les enfants dès 4 ans, tarif famille à 39.60). Un audio-guide téléchargeable sur le téléphone permet d’obtenir des explications sur les volcans d’Auvergne en général et le Puy de Dôme en particulier. L’application se connecte à des balises Bluetooth et lance automatiquement l’explication. En haut, se trouve le temple de Mercure, construit par les romains. Un petit musée explique l’Auvergne des romains à nos jours. J’ai voulu acheter une frise du temps pour les enfants mais je n’ai rien trouvé. Si quelqu’un trouve, je suis preneuse. Des chemins plutôt bien emménagés permettent de faire le tour du sommet même avec une poussette. Nous avions donc chaussé nos chaussures de marche pour rien. Les enfants ont adoré voir s’envoler des parapentes. L’une des particularités du Puy de Dôme est que ceux-ci peuvent décoller dans pratiquement n’importe quelle direction. Cela constitue donc une bonne motivation pour faire marcher les enfants jusqu’au prochain spot de décollage. Au sommet également, se trouve un snack «bistronomique», légèrement plus cher que les autres snacks dans les lieux touristiques mais infiniment meilleur. Nous avons très bien mangé.

En rentrant, nous nous sommes arrêtés au musée de minéralogie qui se trouve juste à l’entrée du parking. En effet, l’Auvergne est une terre riche en minerai tels le quartz rose et l’améthyste. Le musée montre des pierres du monde entier et se termine par une démonstration de la taille des pierres. La boutique est magnifique.

Le lendemain Clermont-Ferrand était au programme. Arrivés peu après 11h, nous avons eu la désagréable surprise de voir que le petit train et la cathédrale sont fermés entre midi et 14h. Nous avons donc commencé par suivre le sentier historique pour visiter la ville. 3 différents parcours sont accessibles dans la ville, ponctués de panneaux touristiques. Les cartes sont disponibles gratuitement à l’office du tourisme. Grand-Loulou était chargé de lire la carte pour nous emmener dans la bonne direction, tandis que petit Loulou devait repérer les panneaux. Ils s’en sont sortis comme des chefs. Et je dois avouer que cela fait bizarre de voir que son petit gars de pas 7 ans est capable de se repérer sur une carte sans trop de difficulté quand pour soi-même ce n’est pas si simple. Le parcours historique passe à côté d’un parc avec place de jeux (pour petits) et jeux d’eau (fermés pour cause de restriction d’eau). Après dîner, nous avons pu visiter la cathédrale et faire notre balade en petit train.

Le lendemain, journée sportive, cap sur le Vélorail de la Sioule. Il s’agit d’espèce de mini voitures à pédales avec 2 places à l’avant et un banc à l’arrière qui roulent sur les rails désaffectés. On peut s’y tenir à 5. La location du Vélorail coûte 37 Euros. Il est possible d’emporter un pic-nic, y compris la glacière. Du haut de son mètre vingt-six, Grand-Loulou avait les jambes suffisamment longues pour pédaler (en descente). Pour Petit-Loulou, c’était un petit peu frustrant de toujours devoir rester sur le banc. Le parcours que nous avions choisi est passablement dans la forêt. Les départs se font à heure fixe.

Le lendemain, pour notre dernier jour, nous avons mis le cap sur Paleopolis (12.80 Euros pour les adultes, 10.80 Euros dès 5 ans et 4.20 Euros dès 3 ans). Des ateliers gratuits et réservables à l’entrée sont à disposition des enfants (maximum 2 ateliers pour les 5-15ans et 1 pour les 3-4 ans). Petit-Loulou a fait un atelier sur la distinction entre dinosaures et autres bébêtes qui vivaient à la même époque. Franchement, vous le saviez vous que le Dimétrodon était un gros lézard et non un dinosaure? Grand-Loulou, lui, a tout d’abord fait un atelier de fouilles archéologiques puis un atelier de moulage où, après avoir appris à faire le distingo entre fossile et moulage, il a pu mouler une canine de T-Rex. Comme il était seul pour ce deuxième atelier, Petit-Loulou a pu participer lui-aussi, mais avec l’aide de Maman. Il a moulé une dent de tigre à dents de sabre (Diego dans l’âge de glace). En plus des classiques expositions, le parc contient également des jeux vidéos et casques de réalité virtuelle sur le thème des dinosaures. De plus un film en 3D est projeté toutes les 30 minutes. Il nous permet de suivre la vie d’un petit rongeur qui risque sa vie à chaque seconde. Il n’y a pas d’âge minimal mais on s’imagine assez bien dans la peau du petit animal, ce qui peut effrayer les plus jeunes.

Nous garderons un super souvenir de notre voyage en Auvergne. La région est vraiment superbe et permet énormément d’activités avec les enfants.

Merci de partager 😉

Laisser un commentaire

error

Vous aimez la mère parfaitement imparfaite? Faites-le savoir autour de vous.