Scientastic

Ce week-end, j’ai emmené mon grand garçon de quasi 6 ans à l’EPFL pour le festival Scientastic. Le festival dure 2 jours chaque année en novembre. Au programme: expositions et ateliers jeune public. Nous nous sommes inscrits à deux ateliers (5 CHF par enfant pour 45 minutes d’atelier) : un atelier de résolution d’énigmes et un atelier de robotique. Les ateliers sont extrêmement vite complets; nous avons reçu l’invitation au festival le matin par e-mail et à midi certains ateliers affichaient déjà complet.

La signalisation pour atteindre la manifestation était plutôt claire. Nous nous sommes parqués au Rolex Learning Center et avons profité d’une petite marche jusqu’à la coupole. Arrivée sur place 15 minutes avant notre premier atelier, j’ai regretté de ne pas être venue plus tôt. En effet, en plus des ateliers sur réservation il y avait possibilité d’assister à un spectacle de chimie, un spectacle de physique ainsi que divers ateliers et expositions accessibles dans les couloirs. J’avais peur que tout cela soit trop compliqué à comprendre pour notre scientifique en herbe mais tout était fort bien vulgarisé.

Notre premier atelier se nommait « Mène l’enquête » et était accessible aux enfants de 4 à 6 ans accompagnés par un adulte. Le but du jeu était de reconstituer un puzzle 48 pièces caché par sachets de 8 pièces dans différentes boîtes. Chaque énigme donnait soit la couleur, soit un chiffre, une lettre ou un autre symbole dessiné sur la boîte. Après la résolution de chaque énigme, l’enfant pouvait aller dans la salle du trésor et ouvrir la boîte correspondante. Les énigmes étaient sympathiques mais plutôt adaptées aux 5 à 7 ans qu’aux 4 à 6 ans. En effet, la reconnaissance des lettres ainsi que des bases de calcul (additions basiques) étaient nécessaires. Notre grand garçon a adoré l’atelier. Et le fait de pouvoir ramener le puzzle à la maison comme souvenir l’a enchanté. Moins d’une semaine après, il l’a déjà refait 3 fois.

Mène l'enquête

Notre deuxième atelier s’appelait « Trouve ton chemin ». Il était également accessible aux enfants de 4 à 6 ans accompagnés d’un adulte. Le but était de comprendre les bases de la programmation d’un robot en lui donnant un set d’instructions pour se déplacer d’un point A à un point B. Nous étions munis d’un tapis rectangulaire découpé en cases carrées. Afin de leur faire comprendre les instructions, chaque enfant a tout d‘abord joué le rôle du robot dirigé par son parent. Puis les rôles furent inversés et les enfants ont dirigé leurs parents. Finalement, chaque enfant a reçu une abeille avec un pavé directionnel sur le dos.

BeeBot

Pour commencer, les enfants déplaçaient le robot manuellement après chaque instruction pour visualiser l’instruction suivante. Ensuite, les plus à l’aise pouvaient créer le set d’instructions sans déplacer le robot en visualisant le chemin dans leur tête. Finalement, les plus grands ont reçu un tapis de course, type labyrinthe et devaient réussir à y manœuvrer leur abeille. La tranche d’âge pour l’atelier était adaptée en sachant que les plus petits n’ont pu faire exécuter que des chemins simples à leurs robots tandis que les plus grands ont pu accroitre la difficulté.

Notre grand garçon a adoré programmer ce robot et en a même demandé un pour son prochain anniversaire.

Malheureusement, notre dernier atelier a fini à 17:30. Nous n’avons donc pas pu visiter le reste de l’exposition. J’aurais en particulier bien voulu lui montrer le musée Bolo qui retrace l’histoire des ordinateurs. L’année prochaine, c’est décidé, nous nous organiserons pour pouvoir passer plus de temps sur place.

Merci de partager 😉
error

Vous aimez la mère parfaitement imparfaite? Faites-le savoir autour de vous.