Venise en famille

Cette année, nous avions prévu un week-end prolongé à la Fête Dieu à Venise. Au programme: 6 heures de train de Montreux à Venise. Pour occuper les enfants, nous avions pris les traditionnels jeux de cartes, les iPads et je leur ai même conçu un guide d’activité – à la frontière entre le guide de Voyage et le cahier d’activité (à télécharger sur ma boutique Etsy).

En arrivant à Venise, nous fûmes surpris par la quantité de touristes un jeudi qui à priori n’est férié ni en France ni en Italie. Comme nous avions nos valises à transporter, nous n’avions pas envie de faire tout le trajet à pied jusqu’à notre hôtel. Nous avons donc pris notre mal en patience et fait la queue pour obtenir des billets pour le vaporetto. Ceux ci coûtent 7.50 Euros pour un trajet dès 6 ans (pas de tarif enfant). Il nous est vite apparu que l’option 48 heures à 30 euros était plutôt valable (24h à 20 Euros et 72h à 40 euros). Pour grand Loulou, nous avons pris un billet «Venise réduit» à 28 Euros.

Pour atteindre notre Hôtel (le San Gallo), nous devions sortir au Pont Rialto. Ensuite un dédale de petites ruelles dont certaines barrées pour cause de travaux devaient être traversées. Nous ne nous en sommes pas sortis avec le plan succinct que nous avions à disposition et avons dû enclencher Google Maps. Notre hôtel était un sympathique 3 étoiles. Les chambres sont décorées à l’ancienne dans le style vénitien avec des tissus tendus contre les murs et un plancher pas droit du tout. Le petit déjeuner est servi au sommet sur la terrasse. En voyant la quantité d’escaliers à monter avant d’atteindre la réception (au deuxième) nous étions contents que nos petits loups soient aptes à marcher tout seuls.

D’ailleurs, de manière générale, Venise n’est pas une ville pour les poussettes. La situation de l’hôtel est idéale. Il se trouve à moins de 5 minutes de la place Saint Marc dans une petite place peu fréquentée où les enfants peuvent courir. Juste à la sortie de l’hôtel se trouve un glacier. Ce fut évidemment notre première activité. Les deux loulous voulaient un grand cornet et ronchonnaient un peu quand nous leur avons dit que si vraiment le petit était trop petit ils pourraient avoir un moyen le lendemain. Quand Grand Loulou a vu la quantité de glace dans le petit cornet il m’a quand même demandé « t’es sûre que tu sais dire petit en italien parce que si ça c’est le petit, il est comment le grand ? »

Ensuite, nous sommes allés nous promener sur Saint Marc. Bien qu’il soit désormais interdit de nourrir les pigeons, cette activité n’a pas totalement disparu. Nous n’avons pas visité la basilique car elle était déjà fermée (elle peut être visitée de 9h30 à 16h45). D’après les panneaux à l’entrée les sacs à dos et shorts sont interdits. Le lendemain matin, nous avons croisé moultes personnes en short; je suppose donc que cette règle n’est pas appliquée (comme beaucoup d’autres telles l’interdiction de s’asseoir sur les escaliers ou le nourrissage de pigeons). Au lieu de visiter la basilique, nous sommes montés au sommet du Campanile (8 Euros, 4 euros pour les enfants dès 6 ans) pour admirer la ville. Il n’y a pas d’escalier, la montée se fait entièrement en ascenseur. Juste au moment de descendre les cloches se sont mises à sonner. Pour grand Loulou qui est assez sensible des oreilles ce fut un moment assez difficile. Nous sommes ensuite passés voir le pont des Soupirs.

Comme il était encore trop tôt pour le souper, nous avons fait une balade en vaporetto autour de la ville. Il y avait pas mal de vagues et même s’ils ont eu un peu peur par moments les Loulous ont décidé qu’il s’agissait de leur moment préféré de la journée. Pour le souper nous avons mangé au Marco Polo. Ce fut le seul restaurant que nous avons testé lors de notre séjour qui mérite le détour. Nous avons bien mangé également lors des autres repas, néanmoins le service était systématiquement décevant. Au niveau du prix, Venise est une ville assez chère et un repas revient plus ou moins au même prix qu’en Suisse (entre les contorni à ajouter, le service ou la « taxe Venise »).

Le lendemain matin, nous avions décidé de visiter les îles de Murano et Burano. Avec les enfants, nous n’avions pas envie de suivre des excursions organisée. Nous avons donc décidé d’aller prendre un Vaporetto. À Murano, il n’y a pas grand chose à voir à part le travail lié au verre. Nous avons fait du lèche-vitrine puis sommes entrés dans une boutique qui faisait des démonstrations de souffleurs. Les enfants ont pu admirer de près l’artiste au travail qui a modelé un cheval devant nos yeux. Il existe des démonstrations officielles et de véritables spectacles mais avec nos petits Loulous, le façonnage d’un cheval était amplement suffisant. Nous avons ensuite eu l’occasion d’assister à un petit concert de rue avec des verres remplis d’eau.

Nous sommes rapidement partis pour Burano. Cette île est un peu plus éloignée et il faut environ 30 minutes depuis Murano pour la rejoindre. Sur Burano nous avons flâné à regarder les jolies maisons colorées puis après un dîner et une glace, nous sommes revenus à Venise. Après une balade sur le Pont Rialto, nous avons pris une gondole pour une balade dans les canaux. Pour éviter le grand Canal, nous choisi une gondole un peu à l’écart. C’était super chouette de passer derrière les portes de livraison et découvrir Venise autrement.

Le soir, nous avons décidé d’aller prendre l’apéro sur la place sant’Antonio de manière à ce que les enfants puissent courir un peu. Ils se sont lancés dans une chasse aux pigeons endiablée. Le samedi, nous avons visité le théâtre de la Fenice. Le monument est impressionnant et l’entrée est gratuite pour les enfants jusqu’à 6 ans (compris) et 11 Euros pour les adultes (tarif réduit 7 Euros, tarifs famille disponibles). Les audio guide sont inclus dans le prix et une version enfant est disponible.

Après toute ces aventures, nous avons repris le train pour retourner chez nous. Et vous? Vous avez visité Venise avec les enfants?

Merci de partager 😉

Laisser un commentaire

error

Vous aimez la mère parfaitement imparfaite? Faites-le savoir autour de vous.