En cette période particulière, je voulais vous partager mes solutions pour réussir à télétravailler tout en ayant les enfants à la maison H24 et en leur faisant l’école. Grand-Loulou et Petit-Loulou ont respectivement 7ans et 5ans. Grand-Loulou est en 3H (équivalent CP en France) et Petit-Loulou en 1H (équivalent Moyenne Section). Néanmoins je pense que les mêmes stratégies peuvent s’appliquer aux enfants dès 3 ans et même partiellement aux adolescents.

Depuis que les écoles sont fermées, j’ai pu expérimenter les diverses configurations suivantes: 

  • Télétravail avec les enfants à la maison sans travail scolaire spécifique
  • Congé avec les enfants à la maison sans travail scolaire spécifique
  • Télétravail avec les enfants à la maison avec programme scolaire à suivre
  • Télétravail avec les enfants à la maison avec programme scolaire à suivre et l’Homme en télétravail
  • Congé avec les enfants à la maison avec programme scolaire à suivre et l’Homme en télétravail

Dans cet article je vais partager 6 clés pour que tu réussisses à concilier ton travail et l’école des enfants.

Clé no1: Le planning

Planifier ta semaine est essentiel pour concilier télétravail et école à la maison.

Lors de mon premier jour de télétravail, vendredi passé, les enfants n’avaient pas encore reçu le programme de la maîtresse. Comme je n’avais pas prévu de programme spécifique j’ai été un peu prise au dépourvu. Le programme a été passablement décousu et bien que j’aie réussi à caler mes heures de travail, j’ai fini la journée sur les rotules. Le matin s’est plutôt bien passé car les enfants étaient reposés mais l’après-midi fût beaucoup plus compliqué. Du coup, le week-end nous avons profité pour faire un planning en famille. Je partage ci-dessous notre planning à titre indicatif. Nous avons mis les activités plus intellectuelles le matin car les enfants sont plus reposés et concentrés. J’ai aussi décidé de commencer ma journée tôt. Je commence à 7h; comme ça au moins l’un des enfants dort encore. Je fractionne ma pause du matin pour les diverses interruptions et explications de fiches. Globalement sur l’heure prévue pour les fiches, Grand-Loulou ne passe que 15-20 minutes à les faire, mais ensuite il s’occupe calmement tout seul pendant que je travaille. Petit-Loulou lui fait sa météo du jour puis une fiche piochée dans les fiches de la maîtresse et ensuite il dessine. 

Clé no2: La souplesse

Faire un planning c’est bien! Mais il faut savoir être souple sur l’application du planning.

En effet, les heures inscrites sont approximatives et durant cette période plus compliquée nous avons véritablement choisi de privilégier le sommeil. Normalement Grand-Loulou dort entre 9h et 9h30 tandis que Petit-Loulou lui dort 10h30. Cette période spéciale est passablement fatiguante pour les enfants et il n’est pas rare que Petit-Loulou dorme 12h ou plus et que Grand-Loulou lui frise la barre des 11h. Il arrive parfois du coup qu’ils ne soient toujours pas debout à 8h et donc que nous ne puissions pas commencer le travail à 9h. De plus, en fonction des appels téléphoniques que je dois passer pour le travail, soit je décale soit je raccourci certaines activités. Par exemple, lundi, j’avais un appel téléphonique qui je le pensais allait durer 1h. Mais cela a finalement duré 1h30. Du coup je leur ai vite ajouté 30 minutes de télé. Oui, les écrans c’est mal, mais parfois ça peut te sauver la mise. De plus le mercredi je profite de faire l’activité de bricolage car cela nécessite plus de contrôle et c’est mon jour de congé.

Clé no3: Regrouper les programmes

Regroupe toutes les matières autres que langues et math et ne fait qu’un seul programme avec des petites adaptations pour chaque enfant.

Petit-Loulou et Grand-Loulou n’ont que 2 ans d’écart. La maîtresse de Petit-Loulou nous a donné quelques fiches obligatoires jusqu’aux vacances de Pâques et sinon des suggestions d’activités possibles. Les maîtresses de Grand-Loulou, elles, ne nous ont donné que du français et des math en obligatoire et le reste est laissé à notre discrétion. Elles nous ont aussi donné plein de suggestions. Pour nous c’est idéal car du coup, tout ce qui est musique, dessin, bricolage et environnement est fait en commun. Pour ces activités-là, nous avons pris soit les suggestion de l’une ou de l’autre maîtresse soit d’autres idées venant d’internet. Il est tout à fait possible d’adapter l’une ou l’autre activité en simplifiant pour l’un ou complexifiant pour l’autre. Typiquement, aujourd’hui nous avons commencé la fabrication des œufs en pâte à sel pour l’arbre de Pâques. Grand-Loulou a lu les consignes et effectué toutes les actions seul. Petit-Loulou a été aidé pour finir de malaxer la pâte et pour faire le petit trou dans les œufs. 

Clé no4: L’exercice physique

Les enfants ont besoin de mouvement. Si vous avez la possibilité de sortir prendre l’air c’est idéal.

Nous marchons avec le chien et les enfants font du vélo et du dessin à la craie devant la maison. Si vous n’avez pas la possibilité de sortir, il existe des multitudes d’exercices de Yoga adaptés aux enfants. Ou vous pouvez également mettre des matelas par terre et faire se défouler les enfants. Suivant leur âge, ils peuvent très bien faire cette activité pendant que tu travailles.

Clé no5: Savoir utiliser les écrans et les moments du quotidien intelligemment 

En cette période, de multiples propositions existent pour utiliser les écrans intelligemment.

Chez nous les enfants regardent la leçon de musique filmée par la maîtresse d’éveil musical de Petit-Loulou. Je leur passe également parfois les émissions du zoo de Granby ou d’autres émissions éducatives. Cela permet de travailler en même temps. La douche ou le bain sont également des moments où les enfants sont autonomes. Bon, parfois il faut gérer les inondations mais globalement pendant qu’ils se déshabillent, prennent leur douche et se rhabillent, tu as le temps de travailler.

Clé no6: Déléguer

Tes enfants et ton conjoint (ta conjointe) ne t’aident pas! Ils participent à la vie de la maison. Parfois, tu peux être totalement raccord avec ton/ta conjoint(e) par contre déléguer aux enfants est plus difficile. On a tendance à se dire qu’ils sont trop petits, qu’ils ne feront pas aussi bien,…

Chez nous c’est également un point difficile mais maintenant que nous sommes constamment à la maison nous essayons de demander aux enfants de plus participer. Grand-Loulou va au compost, les deux mettent la table et rangent le recyclage. Néanmoins cela ne s’est pas fait sans heurts car jusqu’à présent nous n’avions délégué que les choses qui les concernaient directement. 

Conclusion

En conclusion, pour moi, la meilleure manière de concilier télétravail et école à la maison est un savant mélange d’organisation, de souplesse et de délégation. Et toi? Comment gères-tu le télétravail et l’école des enfants?

Un premier pas vers l’autonomisation des enfants peut être fait en utilisant mon outil pour des matinées avec le sourire. Télécharge-le gratuitement.

mattis sed elementum sem, justo id ipsum fringilla lectus pulvinar Donec
Share This